Accueil

Actualités

ISO 50001 s’embrase - La norme sur le management de l’énergie se globalise

par Ian Johnson, Philip Fullerton, Refhan Razeen & Maurice Ahern, le
Flux RSS ISO
Energy management
Depuis la publication l’an dernier de la norme ISO 50001 relative au management de l’énergie, son application et la certification associée s’accélèrent partout dans le monde. Selon les données statistiques de fin janvier 2012 (compilées par Reinhard Peglau, Responsable scientifique principal pour le management environnemental, Agence fédérale allemande de l’environnement), près de 100 organisations dans 26 pays ont déjà obtenu la certification et récoltent les avantages d’une efficacité énergétique accrue, de coûts réduits et d’une meilleure performance énergétique.
ISO 50001:2011, Systèmes de management de l’énergie – Exigences et recommandations de mise en œuvre, est une nouvelle Norme internationale d’application volontaire qui établit un cadre pour les grandes et petites installations industrielles, commerciales, institutionnelles et gouvernementales dans le but d’améliorer la façon dont elles gèrent l’énergie.

L’amélioration de la performance énergétique peut apporter des avantages rapides pour une organisation car elle optimise l’utilisation de ses ressources et actifs énergétiques, réduisant ainsi le coût de l’énergie et la consommation.

Mais ISO 50001 est-elle vraiment à la hauteur des ambitions de ses concepteurs? ISO Focus+ a décidé de s’en assurer en demandant à quatre organisations qui ont été parmi les premières à adopter ISO 50001 d’indiquer les effets mesurables de l’application d’ISO 50001. Elles ont été sélectionnées dans quatre secteurs très différents – un fabricant de boissons, une compagnie maritime, un hôtel et un campus universitaire – pour vérifier si toutes réalisent des économies d’énergie (voir aussi « Le plein d’énergie – Pour les pionniers d’ISO 50001, le management de l’énergie est d’un très bon rapport », ISO Focus+, octobre 2011).

Les plus récents adeptes d’ISO 50001

Dans le cadre de l’Agence fédérale allemande de l’environnement, Reinhard Peglau compile les données statistiques sur les certifications ISO 50001 au niveau mondial. Son rapport du 31 janvier 2012 indique qu’environ 100 organisations dans 26 pays avaient obtenu une certification externe fin janvier 2012, notamment :

  • Automobili Lamborghini, Italie
  • Bouygues Telecom, France
  • China Steel Corporation, Taïwan
  • Delhi International Airport, Inde
  • Equinix Data Centre, Pays-Bas
  • Hong Kong Science and Technology Parks Corporation
  • Hyundai Motors, Corée
  • Italcementi Group, Bulgarie
  • Lindt & Sprüngli, Allemagne
  • Northern Rail, Royaume-Uni
  • Pfizer, Irlande
  • Pilkington Floatglas AB, Suède
  • Repsol Refinery, Espagne
  • Tokyo Energy Service, Japon
  • Utico Middle East, Emirats Arabes Unis
  • WEG Equipamentos Elétricos, Brésil
  • Yokohama Tire Manufacturing, Thaïlande.

Coca Cola Enterprises – Royaume-Uni

Coca-Cola Enterprises Ltd. à Wakefield, en Angleterre, la plus grande usine de fabrication de boissons en Europe, serait la première entreprise dans l’industrie des aliments et des boissons à obtenir la certification ISO 50001. Cet accomplissement s’inscrit dans le cadre des plans de la société mère aux États-Unis visant à faire de l’usine de Wakefield l’une des plus efficaces au monde.

Depuis 2007, Coca-Cola a investi GBP 51 millions pour améliorer ses opérations à Wakefield, qui produit 6 000 bouteilles et canettes de boissons gazeuses par minute. L’usine a réduit sa consommation d’eau de 10 % et son usage énergétique de 16,5 %. Elle a mis en œuvre ISO 50001 pour répondre à l’ambition de Coca-Cola de devenir une entreprise sobre en carbone.

ISO Focus+ a demandé à Ian Johnson, Directeur des opérations à Coca-Cola Enterprises, de commenter ces réalisations.

Ian Johnson
Ian Johnson
Ian Johnson
Directeur des opérations
Coca-Cola Enterprises
Royaume-Uni

ISO Focus+: Quelle différence la mise en œuvre d’ISO 50001 et la certification devraient-elles créer pour Coca-Cola ?

Ian Johnson: Coca-Cola Enterprises est fière d’être la première entreprise de l’industrie mondiale des aliments et boissons à être officiellement reconnue pour ses pratiques de management de l’énergie. Nous estimons que la certification nous aidera à dégager de nouvelles efficiences et à réduire toujours plus notre empreinte carbone et nos coûts. Nous disposons maintenant d’une approche structurée qui nous permet de déterminer les possibilités d’amélioration, suivie d’une revue de direction formelle pour décider des actions de suivi et enregistrer les réussites.

ISO Focus+: Pouvez-vous décrire quelques mesures et initiatives d’économie d’énergie adoptées pour répondre aux exigences d’ISO 50001 ?

Ian Johnson: Plusieurs initiatives énergétiques sont mises en place, notamment l’éclairage LED, l’optimisation du four de soufflage des bouteilles et la récupération de l’air de nos systèmes d’air comprimé. La norme met l’accent sur la consommation d’énergie, mais nous avons la même démarche pour notre consommation d’eau. Diverses initiatives ont contribué à réduire la consommation d’énergie sur le site, notamment :

  • Recours à la lumière naturelle sur nos chaînes de production, si possible • Remplissage des canettes et des bouteilles à des températures plus proches de la température ambiante pour réduire l’énergie utilisée par les refroidisseurs
  • Installation d’un système de surveillance en temps réel pour mesurer les quantités d’énergie et d’eau utilisées : pour quels usages, à quels moments et dans quelles circonstances elles le sont.

ISO Focus+: Pouvez-vous déjà identifier certains avantages de la mise en œuvre ?

Ian Johnson: Les avantages que nous avons observés jusqu’à présent tiennent à la centration sur les économies d’énergie dans l’entreprise et à l’approche systématique qui doit être suivie. Cela nous aide à améliorer en continu la performance énergétique, y compris l’efficacité énergétique, l’usage énergétique et la consommation d’énergie. En outre, il y a un avantage financier pour l’entreprise, compte tenu des prix actuels élevés de l’énergie.

La recherche de la certification ISO 50001 mobilise les personnes impliquées et les incite à identifier et à réaliser des améliorations significatives.

Northern Marine Management – Royaume-Uni/USA

Fin 2011, Northern Marine Management Ltd (Royaume-Uni) et Northern Marine Management LLC (USA) (NMM), qui font partie du Groupe Stena Sphere, serait la première compagnie maritime au monde à obtenir la certification ISO 50001. L’organisation gère 57 navires, y compris la flotte de pétroliers et de gaziers Stena, et des navires pour le compte d’autres armateurs de premier ordre.

ISO Focus+ a demandé à Philip Fullerton, Directeur technique de NMM, de commenter ces réalisations.

Philip Fullerton
Philip Fullerton
Philip Fullerton
Directeur technique
Northern Marine Management
Royaume-Uni / USA

ISO Focus+: Quelle différence la mise en œuvre d’ISO 50001 et la certification devraient-elles créer pour NMM ?

Philip Fullerton: La certification ISO 50001 représente, dans l’évaluation de tous les processus et projets que nous avons réalisés au cours des six dernières années, un point de passage pour mesurer, orienter et réduire la consommation de carburant de toute notre flotte de navires gérés techniquement. L’aptitude de NMM à se présenter à l’audit de certification ISO 50001 et à le passer avec succès nous a permis de démontrer que nous avons de bonnes pratiques et procédures pour optimiser l’approvisionnement énergétique de la flotte.

ISO Focus+: Pouvez-vous décrire quelques mesures et initiatives d’économie d’énergie adoptées pour répondre aux exigences d’ISO 50001 ?

Philip Fullerton : Nous nous sommes d’abord concentrés sur les processus de management de l’énergie à bord des navires pour définir une performance de référence optimale avant d’investir dans des améliorations techniques. La priorité était de développer un outil de rapport de management de l’énergie pour toute la flotte afin d’obtenir des rapports d’un niveau constant d’exactitude. Nous estimons que si l’on ne peut mesurer la consommation de carburant, l’on ne peut la gérer. Établir la performance de référence était l’épine dorsale du projet et permettait de montrer à quel point nous étions loin de la performance optimale.

La sensibilisation des officiers du navire est le facteur contrôlable le plus important. Si la gestion de croisière n’est pas exécutée correctement, alors l’augmentation de la consommation de carburant est importante. Les impacts commerciaux et environnementaux sont énormes. Nous avions pour objectif de réduire la consommation de carburant de 5% et nous y sommes parvenus en deux ans. Puisque l’objectif était atteint, nous avons continué à affiner notre programme d’économies. ISO 50001 nous permet d’adopter une approche plus structurée.

ISO Focus+: Pouvez-vous déjà identifier certains avantages de la mise en œuvre ?

Philip Fullerton: Le principal avantage est la vérification externe des progrès réalisés sur les mesures que nous avons prises pour gérer la consommation d’énergie de la flotte. Autre avantage, nous affinons notre approche structurée en fonction d’une norme internationale, qui peut ensuite être utilisée à des fins d’analyse comparative.

Les compagnies maritimes font l’objet de nombreux audits annuels, mais comme nous étions la première compagnie maritime certifiée ISO 50001, le programme d’audit n’avait pas de précédent. Nous n’avons donc rien laissé au hasard. Ainsi, même les auditeurs expérimentés ont été surpris de constater que, si le processus de mise en œuvre était clair, le processus d’audit était néanmoins rigoureux.

Heritance Ahungalla Hotel – Sri Lanka

L’hôtel Heritance Ahungalla, l’un des meilleurs centres de villégiature cinq étoiles du Sri Lanka, est récemment devenu le premier hôtel à obtenir la certification ISO 50001 dans ce pays. Le propriétaire Aitken Spence Hotel Management a décidé d’appliquer la norme de management de l’énergie à titre d’outil pour réduire la consommation d’énergie, en particulier compte tenu des coûts toujours croissants de l’énergie et des limitations concernant son approvisionnement au Sri Lanka.

Grâce à ISO 50001, l’hôtel est maintenant en mesure de gérer efficacement sa consommation d’énergie sans compromettre le confort des hôtes. Il compte aussi atteindre les cibles actuelles et futures d’efficacité énergétique exigées par la législation sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

ISO Focus+ a demandé à Refhan Razeen, Directeur général, Heritance Ahungalla, de commenter ces réalisations.

Refhan Razeen
Refhan Razeen
Refhan Razeen
Directeur général
Heritance Ahungalla Hotel
Sri Lanka

ISO Focus+: Quelle différence la mise en œuvre d’ISO 50001 et la certification devraient-elles créer pour l’hôtel ?

Refhan Razeen: Nous nous attendons à réduire la consommation énergétique de 8 % par chambre occupée par rapport à l’année dernière.

ISO Focus+: Pouvez-vous décrire quelques mesures et initiatives d’économie d’énergie adoptées pour répondre aux exigences d’ISO 50001 ?

Refhan Razeen: Nous avons un système de climatisation central subdivisé en cinq sections A à E dans l’hôtel. Lorsque le taux d’occupation est faible, les chambres sont réparties de façon à pouvoir désactiver la climatisation, section par section. Par exemple, si 59 chambres seulement sont occupées, la réception s’assurera qu’elles se situeront dans la section A. Les quatre autres sections n’étant pas utilisées, l’hôtel peut économiser quotidiennement, tant que les chambres restent inoccupées, d’importantes quantités d’énergie. Toutefois, si un client demande une chambre dans une section inoccupée, nous n’avons d’autre choix que de réactiver la climatisation car notre devoir est avant tout de répondre aux besoins des clients. Voici d’autres mesures d’incitation aux économies d’énergie :

  • Remplacement de toutes les ampoules à incandescence par des ampoules économes en énergie
  • Sensibilisation du personnel
  • Mise en place de procédures d’exploitation pour un bon rendement énergétique des machines et matériels qui sont d’importants consommateurs d’énergie
  • Réduction des heures d’ouverture des chambres froides
  • Fonctionnement des machines à laver uniquement quand elles sont à pleine charge
  • Fonctionnement des mélangeurs pour pâtisseries pendant les heures creuses uniquement
  • Mise en place de calendriers d’entretien préventif adéquats pour tous les équipements
  • Nettoyage périodique des condensateurs des refroidisseurs
  • Nettoyage régulier des filtres des machines.

ISO Focus+: Pouvez-vous déjà identifier certains avantages de la mise en œuvre ?

Refhan Razeen: En fixant un objectif de réduction de la facture énergétique de 8%, les dépenses globales seront aussi réduites. En novembre 2011, nous avons obtenu une réduction considérable de la facture énergétique. Réduire les coûts d’exploitation pendant les périodes de faible occupation est aussi une aide considérable pour l’établissement. En réalisant des économies d’énergie soigneusement et consciencieusement, nous économisons certes de l’argent, mais nous contribuons aussi à la grille énergétique nationale d’une manière très positive.

En outre, grâce à une formation régulière et des séminaires sur les économies d’énergie, nous avons réussi à sensibiliser notre personnel, qui est désormais conscient des questions de consommation. Des dépliants sur les méthodes d’économie d’énergie, également applicables à la maison, ont été distribués à tous les employés.

University College Cork – Irlande

University College Cork (UCC) déclare être la première université au monde et le premier organisme du secteur public en Irlande à avoir obtenu la certification ISO 50001. À l’aide d’un logiciel d’application d’ISO 50001 (Enerit) couvrant les principaux postes de consommation d’énergie, les possibilités d’économie, les mesures énergétiques et la planification, les actions correctives et la gestion des audits, l’UCC à mis en œuvre son programme de management de l’énergie en tout juste quatre mois.

Dans le cas du management de l’énergie, on ne pense pas immédiatement aux universités. Or, selon l’UCC, elles sont des candidates idéales pour la certification ISO 50001. Un campus universitaire comprend un grand parc immobilier et la facture énergétique constitue une part importante des coûts d’exploitation.

ISO Focus+ a demandé à Maurice Ahern, Responsable Énergie et télécoms pour l’UCC, de commenter ces réalisations :

Maurice Ahern
Maurice Ahern
Maurice Ahern
Responsable Energie et télécoms
University College Cork
Irlande

ISO Focus+: Quelle différence la mise en œuvre d’ISO 50001 et la certification devraient-elles créer pour l’université ?

Maurice Ahern: Elles renforcent la visibilité de nos activités de gestion de l’énergie auprès du personnel et des étudiants. Nous appliquons activement des améliorations énergétiques depuis plus de 20 ans, mais nos efforts ont maintenant une visibilité bien supérieure. La certification ISO 50001 nous a permis d’obtenir une vérification externe indépendante de nos bons résultats. Réaliser une première mondiale a évidemment accru notre visibilité à l’extérieur, ce qui nous permet aussi d’obtenir un plus grand soutien de notre direction.

ISO Focus+: Pouvez-vous décrire quelques mesures et initiatives d’économie d’énergie adoptées pour répondre aux exigences d’ISO 50001 ?

Maurice Ahern: Tous les ans, nous avons ajouté de nouveaux projets d’économie d’énergie, souvent au moyen de technologies avancées. Le taux de réalisation de ces projets n’a pas changé à la suite de la mise en œuvre d’ISO 50001. Toutefois, un des résultats du processus d’examen de notre système de management de l’énergie a été l’identification de nombreuses possibilités d’améliorer la maîtrise opérationnelle de nos équipements et systèmes. Le gaz naturel pour le chauffage des bâtiments représente notre plus important usage énergétique. Sa consommation a baissé de 5,2 % au cours des six derniers mois, coïncidant avec la période de préparation à la certification. Voici des exemples d’initiatives énergétiques en cours :

  • Installation du chauffage solaire dans le bâtiment O’Rahilly
  • Amélioration de l’éclairage dans tous les amphithéâtres Boole et dans les parkings de Perrots Inch et Perrots Avenue
  • Rénovation de la ventilation dans les laboratoires d’informatique de génie civil
  • Amélioration de l’éclairage et du chauffage de Crossleigh House à titre de banc d’essai pour la recherche énergétique du Département de génie civil et environnemental
  • Installation de compteurs de chauffage supplémentaires dans les bâtiments du Campus Central
  • Amélioration de l’isolation du toit dans la salle du Conseil, et dans les bâtiments Entreprise et Connolly
  • Mise à niveau sur l’ensemble du site du réseau de communications du système de gestion du bâtiment
  • Mise à niveau des enregistreurs de données pour le système de surveillance et de ciblage de l’énergie
  • Surveillance de l’utilisation de l’eau et mise en œuvre de nouvelles économies dans la consommation, par exemple, remplacement des commandes d’urinoir classiques par un système à base d’enzymes
  • Mise à niveau des chaudières, des purgeurs de vapeur d’eau et des installations de chauffage, y compris l’isolation des tuyauteries pour vapeur d’eau, dans le cadre du programme de mise à niveau annuelle.

Notre programme d’investissement utilise les technologies d’économie d’énergie les plus actuelles appuyées par l’Autorité de l’énergie durable de l’Irlande (SEAI). La sensibilisation à l’énergie se concentre sur l’utilisation de l’électricité et l’objectif est d’en réduire la consommation dans tous les bâtiments du collège. Les rapports mensuels de surveillance de la consommation d’électricité sont diffusés à tout le personnel, et nous distribuons des affiches de sensibilisation aux questions énergétiques à travers le campus. Nous avons effectué une projection d’une partie des économies d’énergie annuelles directement attribuables à ces initiatives énergétiques en termes de kWh d’électricité totale ou de kWh thermiques économisés par an, comme suit :

  • Système de circulation d’air (AHU6): 85 560 élec/kWh
  • Amélioration du chauffage du Quadrangle: 397 268 therm/kWh
  • Amélioration de l’éclairage des salles du personnel et du restaurant principal: 15 472 élec/kWh
  • Système solaire photovoltaïque du bâtiment O’Rahilly: 5 227 élec/kWh
  • Éolienne du North Mall: 3 107 élec/kWh
  • Mise à niveau des pompes d’appoint pour l’eau froide: 14 892 élec/kWh

Le recouvrement des investissements dans le solaire photovoltaïque et les éoliennes se vérifie à long terme, mais ces technologies serviront de banc d’essai pour la recherche énergétique des chercheurs et étudiants du Département de génie civil et environnemental.

ISO Focus+: Pouvez-vous déjà identifier certains avantages de la mise en œuvre ?

Maurice Ahern: Le contrôle opérationnel des équipements et systèmes existants s’est nettement amélioré à la suite de la mise en œuvre d’ISO 50001. Nous avons été impressionnés par les possibilités d’économies nouvelles, la plupart à faible coût, que nous avons identifiées.

L’UCC est un établissement d’enseignement dont le personnel enseignant et l’éthique sont fortement orientés vers la durabilité. Nos projets et notre système de management de l’énergie servent ainsi à notre recherche universitaire sur l’amélioration de la durabilité énergétique.

Lors d’un récent séminaire ISO/DEVCO* sur le management national de l’énergie à Delhi, Liam McLaughlin, notre consultant pour la mise en œuvre d’ISO 50001, a présenté en ligne notre système de management de l’énergie, fondé sur une plateforme développée par Enerit. Nous sommes ravis de permettre à d’autres de découvrir notre système, dans l’espoir que cela les aidera à améliorer leur performance énergétique.

*L’ISO/DEVCO est un comité de l’ISO qui a été créé pour traiter des besoins des pays en développement. Les membres de l’ISO/DEVCO sont les organismes nationaux de normalisation de plus de 135 pays industrialisés et en développement. Son objectif général est d’aider les pays en développement à acquérir des compétences technologiques de classe mondiale et à bien appréhender les exigences techniques qui sous-tendent le commerce mondial. L’assistance aux pays en développement dans les domaines de la normalisation et des activités connexes est un but essentiel.